Nos dernières actualités

Conversation avec Wendnam, Allah, ou Dieu.

Je partage avec vous une très belle expérience divine :
" On t’a enseigné à vivre dans la peur. On t’a parlé de la survie du plus fort, de la victoire du plus puissant et du succès du plus habile. On parle rarement de la gloire du plus aimant. Ainsi, tu t’efforces d’être le plus fort, le plus puissant, le plus habile (d’une façon ou d’une autre) et si tu ne te sens pas à cette (...)

Les organisations des médias soutiennent le Journal L’Evénement

« Depuis quelques semaines, nous assistons à une sorte de passe d’armes entre le Conseil supérieur de la communication (CSC) et le journal L’Evènement. En effet, le vendredi 19 février 2016, l’opinion a été informée par un communiqué de la suspension du bimensuel L’Evènement. Cette suspension fait suite à la parution de L’Evènement N°320 du 10 février 2016 dans laquelle un article (...)

L’Evénement gagne son procès contre le CSC

Enquêter, révéler, dénoncer... Le Journal L’Evénement investigue et informe.
Les Burkinabè ne doivent pas attendre pour qu’on les prive d’information pour défendre la presse.
Et ce n’est que justice, que la Justice a rend au Journal L’Evénement en autorisation sa parution.
Le journal a gagné son procès contre le Conseil supérieur de la communication, CSC. Le tribunal administratif (...)

Suspension de « L’événement » : Une malveillance du CSC

Nous avons été très surpris de la décision rapide et disons-le tout net, très malveillante du CSC, à l’égard de notre journal. Les termes qui sont choisis pour motiver la sanction sont d’une extrême malveillance, comme si quelque part le CSC était en embuscade, attendant de nous fondre dessus. L’Evénement n’a pas seulement été suspendu parce qu’il y a eu des manquements à l’éthique et (...)

Ouagadougou : La piste djihadiste est une diversion (...)

Comme la plupart de mes compatriotes qui ont vécu les attentats terroristes survenus le vendredi 15 janvier à Ouagadougou, je suis consterné, profondément attristé et révolté. Non pas pour dire que notre pays était totalement à l’abri de cette barbarie djihadiste qui a fini par s’internationaliser, mais à cause des mobiles qui ont pu guider ces agressions. Pour moi, il s’agit (...)

Roch Kaboré, un sous-préfet de la France

Les analyses des experts dans les medias français concernant les crimes commis au Faso ce 15 janvier 2016 à Ouagadougou me rappellent fortement les propos de François Hollande, le président français : “Nous soutenons entièrement le dialogue engagé par des chefs d’Etat africains pour revenir au processus de transition. Je mets en garde ceux qui voudraient s’y opposer.”
Si la (...)

Les plus lus

logo

Conversation avec Wendnam, Allah, ou Dieu.

dimanche 17 avril 2016

Je partage avec vous une très belle expérience divine :
" On t’a enseigné à vivre dans la peur. On t’a parlé de la survie du plus fort, de la victoire du plus puissant et du succès du plus habile. On parle rarement de la gloire du plus aimant. Ainsi, tu t’efforces d’être le plus fort, le plus puissant, le plus habile (d’une façon ou d’une autre) et si tu ne te sens pas à cette hauteur dans une quelconque situation, tu crains la perte, car on t’a dit que les inférieurs étaient perdants.
Ainsi, bien sûr, tu choisis l’action parrainée par la peur, car c’est ce qu’on t’a enseigné. Mais Je t’enseigne ceci : (...)

.

logo

Les organisations des médias soutiennent le Journal L’Evénement

mardi 22 mars 2016

« Depuis quelques semaines, nous assistons à une sorte de passe d’armes entre le Conseil supérieur de la communication (CSC) et le journal L’Evènement. En effet, le vendredi 19 février 2016, l’opinion a été informée par un communiqué de la suspension du bimensuel L’Evènement. Cette suspension fait suite à la parution de L’Evènement N°320 du 10 février 2016 dans laquelle un article intitulé : « Les poudrières du Burkina ». Dans son communiqué de suspension, l’instance de régulation soutient que le journal « livre avec forces détails, plan à l’appui, des informations techniques et géographiques des différents (...)

.