Poura : des orpailleurs enterrés vivants

lundi 21 novembre 2011

Trois morts, cinq blessés et dix portés disparus, tel est le bilan de l’éboulement sur le site d’orpaillage de Poura. L’affaissement des galeries a eu lieu le jeudi 17 août dernier. Poura, province des Balé, est une localité située à 180 km de Ouagadougou. L’effondrement des galeries a eu lieu suite à un tir d’explosifs par des exploitants clandestins.

Les sapeurs pompiers de Ouagadougou et de Koudougou se sont rendus sur les lieux du drame. Les autres chercheurs d’or, par solidarité, se sont joints aux secouristes pour sauver leurs camarades. Les pailleteurs victimes sont des clandestins. Ils ont investi, malgré les nombreuses mises en garde du chef de terre et les interdictions des autorités locales, le site abandonné par la Société de recherches minières du Burkina (SOREMIB). C’est en 1999, que la Soremib a délaissé les sites de Poura difficultés financières obligent.


Actualités Burkina-ntic