Attentat du 11 septembre : Dix ans de commémoration et de questionnements

dimanche 27 novembre 2011

Ce 11 septembre 2011 a marqué le dixième anniversaire de la destruction des TwinTowers à New York aux Etats Unis. Une décennie après, le drame est toujours vivace dans les esprits : 3000 personnes ont péri.

Il est 8h40, la cérémonie officielle de commémoration a lieu. Le silence en la mémoire des victimes est observé dans le monde entier.
A New York, cette dixième commémoration est particulière. C’est l’inauguration du monument du 9/11 sur le site du "Ground Zero".
Si le peuple américain est d’accord sur la cruauté du drame qu’il a subi sur le 9/11, les américains sont néanmoins polémiques sur l’origine de la destruction des Towers.

La Républicaine, Elizabeth Berney rencontrée en septembre 2010 soutient que ’’ce sont les musulmans qui sont les auteurs des attaques du 11 septembre.’’ Et selon elle, ’’Ben Laden a admit cela… Il l’a même reconnu.’’ Newt Gingrinch, l’ancien porte-parole de la Maison Blanche sur certaines chaines de télévision américaines avait affirmé que l’Islam équivalait au nazisme. Cette situation a fait dire à l’écrivain, Arsalan Itikhar que l’islamophobie est devenue une forme de racisme aux Etats-Unis. Et être musulman, c’est essuyer des injures, des affronts et parfois risquer sa vie. Le 25 aout 2010 à New York, Ahmed Sharif, 43 ans, a été attaqué à l’arme blanche par un jeune American. Son crime : être musulman.

Qui est derrière le 9/11
Si certains Américains sont convaincus de la culpabilite de Al-Qaidda dans les attentats, d’autres Américains accusent plutôt leur gouvernement d’en être l’auteur. ’’Ce qui est arrivé aux tours jumelles s’apparente a une méthode de destruction de vieux bâtiments.

Les tours jumelles avaient été construites sur le principe qu’elles pouvaient résister si toutefois elles étaient heurtées par un avion’’ affirme Wayne Coste, de Architects and Engineers for 9/11 Truth, lors d’une conférence publique a Hartford dans le Connecticut en 2010. Il explique que des explosifs ont été placés aux centres des immeubles. Et que ce sont ces explosifs qui sont à l’ origine de l’écroulement de ceux-ci. ’’Mais pourquoi cette hypothèse n’est pas largement discuter au niveau international ?’’

M. Coste affirme que ’’Les Etats-Unis sont un puissant pays avec des détachements militaires et des organisations secrètes dans le monde. De ce fait, il est réellement difficile de discuter du sujet. Mais au Japon, un membre du parlement est devenu l’un des critiques les plus intarissables sur ce sujet. Il essaie de faire connaître la vérité,’’ renchérit M.Coste Wayne.

Le mensonge rattrapé par la vérité
Ted Olson, chargé des affaires juridiques auprès du département d’État dans le gouvernement Bush et l’époux d’une des victimes des attentats du 11 septembre affirme que "Nous ne voulons pas transformer un acte de haine posé par des extrémistes en un acte d’intolérance contre la foi d’un groupe religieux. Je ne pense pas que ce cela soit une question politique.’’ Le 13 octobre 2010, Obama avait affirmé que les musulmans avaient le droit de pratiquer leur foi et même de construire des lieux de prière.

Ces propos, il les avait tenu lorsque durant le dernier trimestre de l’an 2010, les politiciens durant la campagne pour les élections sénatoriales avaient fait leurs choux gras, la question de l’extension d’une mosquée se trouvant a quelques pas du "Ground Zero" en Centre communautaire. Son opinion ayant provoqué un tollé général, le lendemain de cette déclaration, Obama est revenu sur ces propos, affirmant qu’il n’était pas de son ressort de commenter la justesse du choix des musulmans de construire une mosquée à quelques blocs de Ground Zéro.

Dans cette levée de boucliers contre les musulmans, l’imam Feisal Abdul Rauf, par qui le Centre Communautaire devrait voir le jour, avait été celui chargé par les gouvernements Obama et Bush de promouvoir la tolérance dans les pays arabes et musulmans.

Georges w. Bush alors président des Etats-Unis, immédiatement après les attentats avait déclaré qu’il n’y aurait pas de représailles contre les musulmans. L’islam a-t-il dit est ’’une religion de paix.’’ Mieux encore. Le 29 mars 2006, lors d’une émission sur Tony Snow Show, le Vice-président Dick Cheney avait affirmée : ’’Nous n’avons jamais affirmé qu’Osama Ben Laden était directement impliqué dans les attentats du 9 Septembre. Cela n’a jamais été prouvé.’’

Le 4 juin 2009, lors d’un discours au Caire en Egypte, Obama mettait en garde les révisionnistes du 9/11 : ’’Je sais que certains mettent en doute ou justifient les événements du 11 septembre. Mais soyons clairs : ce jour-là, al-Qaida a tué près de 3 000 personnes. Les victimes étaient des innocents, hommes, femmes enfants, d’Amérique ou d’autres nations, qui n’avaient fait de mal à personne. Et al-Qaida a choisi de les assassiner sans pitié, a revendiqué ces crimes et déclare même sa détermination à tuer sur une grande échelle.’’ Puis d’ajouter ’’Il ne s’agit pas là d’opinions dont on peut débattre, mais d’actes qu’il faut traiter.’’

Pour avoir commis ce drame selon le gouvernement américain, Ben Laden aurait été tué et enterré en mer.

Coste Wayne lors de sa conférence publique a affirmé que la vérité sur le 9/11 existe déjà. Et il est prêt à le dire partout ou besoin se fera sentir.


Actualités Burkina-ntic