Le mondial 2010 se joue au "Stade de France"

dimanche 27 novembre 2011

Installations d’écrans géants, augmentation du nombre de places, doublement des quantités de commande de boissons, voici quelques uns des dispositions prises par le Stade de France en ce qui concerne le mondial 2010.

"Au cours du prochain mondial, nos clients irons en Afrique du Sud tout en suivant les matchs sur nos écrans géants", affirme Hamed Kossa, 32 ans, gérant du Stade de France.

Le Stade de France sise dans le quartier Zogona de Ouagadougou est un restaurant où des fans de foot se retrouvent pour suivre des matches de football, déguster différents mets tels le poulet braisé, la viande rôtie et boire de la boisson alcoolisée, affirme Koffi Laurent, un habitué des lieux.
Pour le gérant du Stade de France, tout comme pour bien d’autres, le Mondial 2010 qui aura lieu du 11 juin au 11 juillet 2010 en Afrique du Sud est une manne financière dont il faut en profiter au maximum.

Hamed, ex-animateur de radio et ex-correspond de Radio France Internationale, pense satisfaire ses clients, en quadruplant le nombre de places assises au sein de son restaurant tout en aménageant un terrain de foot, le temps que durera le mondial de 2010.

"Nous comptons passer de 500 places assises à plus de 2000 en aménageant le terrain de foot qui se trouve juste à côté du maquis", affirme-t-il.
En effet, jouxtant le maquis, un espace vide ayant de part et d’autres des poteaux sans filets sert de terrain de jeu aux jeunes du quartier.

"Pendant les matchs phare du Mondial, il y aura au moins quatre écrans géants retransmettant les compétitions", dit le gestionnaire du Stade de France avant de préciser que le plus grand des écrans sera placé sur le terrain de plus de 1600 mètres carrées.
Le jeune gérant affirme qu’il accomplira les démarches administratives concernant l’occupation de cet espace publique auprès de la municipalité de la ville de Ouagadougou.

"Il y aura la police municipale pour encadrer nos soirées afin qu’il n’y ait pas de débordement", assure l’ex-animateur, sourire aux lèvres.
A "Espace TV5", les initiatives vont bon train pour satisfaire les clients qui souhaiteraient suivre les matchs durant le Mondial.

"Nous comptons très bientôt obtenir un abonnement satellitaire qui nous permettra de suivre la quasi totalité des matchs qui se joueront durant le mondial", affirme Jean Yonli, gestionnaire de l’espace de détente TV5 située sur l’avenue Kwamé N’Krumah dans le quartier Koulouba.

Avec l’accroissement du nombre de chaînes, Jean Yonli dit espérer contenter le maxi de ses clients si d’aventure certains matches ne sont pas diffusés par la chaîne nationale TNB ou la chaîne française TV5.
Pour célébrer cette messe du football qui, pour la première fois, aura lieu sur le continent africain, Jean Yonli dit qu’il augmentera la capacité d’accueil de son établissement en passant de 50 à 150 places.

"Espace TV5" existant dans un cadre ouvert d’environ 500 mètres carrées, les clients verront leur espace se réduire car "Nous voulons permettre au maximum de personnes de voir les matches, aussi ils pourront le faire debout ou assis" sans pour autant être tous obligés de consommer de la boisson.

Si les gérants précédemment cités comptent agrandir leur capacité d’accueil, Rasmané Nikiéma, propriétaire du "Miss Foot", dit préférer offrir un service à la demande à ses clients. "Avec plus d’une centaine de chaînes internationales centrées sur le sport telles AIT Lagos, la chaine arabe Aljazeera Sport, Eurosport, etc. mes clients auront l’opportunité de choisir le match qu’ils désireront regarder et sur la chaîne qu’ils désirent.", affirme-t-il.

En effet, dans sa structure accueillant près de 500 personnes pour une séance de match, Rasmané Nikiéma dispose de huit télévisions. Selon lui "dès qu’un match aura lieu et s’il y a des clients, Miss Foot ouvrira ses portes contre une somme de 300 F CFA pour les satisfaire".

Pour la distribution des abonnements satellitaires, ISEC et SODISAT sont les deux structures au Burkina Faso agrées par CanalSat Horizons. Ils se préparent à réglementer la rediffusion à des fins publiques des produits de leur maison mère.
"Pour l’heure, les maquis et autres lieux rediffusant des matches par le biais des abonnements satellitaires à un but non privé n’enfreignent pas la loi", dit Amidou Nikiéma, directeur commercial de ISEC.

Puis d’ajouter : "nous sommes en train de réfléchir à une formule propre concernant ces endroits et d’ici l’an prochain, une réglementation les concernant sera en vigueur".
Dans quelques mois, conseille le directeur commercial de ISEC, les maquis désirant provoquer la transe chez leurs clients et ce dans une ambiance féerique de stade se devront de " respecter les conditions que nous allons élaborer les concernant ".

Selon Abdoulaye Drabo, régisseur du Boulgou Bar, les initiatives engagées par les différents administrateurs des lieux de détentes et de loisirs visant à attirer la clientèle durant le mondial riment avec gain de recettes. Lui-même compte installer des téléviseurs et veiller à ce qu’il n’y ait pas de coupure d’électricité durant les différents matchs afin de contenter ses clients.

"J’espère plus d’un million cinq cent mille de recettes journalières durant le Mondial 2010", affirme le gérant du Stade de France.
Chez ce dernier, l’entrée est gratuite, mais il est fait obligation aux visiteurs de consommer de la boisson. "Or, au cours d’une soirée, je peux consommer un minimum de quatre grosses bouteilles de bières", confie Philipe Rouamba, un habitué des lieux.

Une bouteille de bière coûtant 650 f CFA, Philipe dépense donc en moyenne 2 600 f CFA pour une soirée de match.
"Nos clients d’ordinaire consomment de la bière durant les séances de matches. De ce fait, nous avons prévu commander plus de 5000 caisses de bières", affirme Hamed. En jour ordinaire, le nombre de caisses de bières oscille entre 1500 et 2000, affirme-t-il.

A l’Espace TV5, Jean Yonli prévoit passer d’une commande de plus de 350 à 650 caisses. Au niveau de la Brasserie de Burkina (Brakina), le directeur commercial, Maurice Ramdé, soutient que sa structure n’a pas prévu une augmentation de production pour la période du mondial.
"Nos plus grosses productions sont pendant les périodes de fêtes de fin d’années", dit M. Ramdé.

Avec sa victoire sur l’Irlande, la France sera présente au Stade de France à côté des équipes africaines durant le mondial en Afrique du Sud.
Le responsable du Stade croit dur comme fer que pour lui, "Les soirées du mondial au Stade de France seront des moments profitables."


Actualités Burkina-ntic

  • Les questions que l’on pose à un pauvre enseignant en début de rentrée, monsieur, ma fille, mon fils a eu son bac. quelle filière est bien ? Voir l'integralité
  • Economie numérique : Bientôt un salon sur le commerce électronique Voir l'integralité
  • Astuces techniques du jour : comment modifier un fichier PDF en word Voir l'integralité
  • Université Ouaga 2 : Les meilleurs étudiants reçoivent des tablettes, dernière génération Voir l'integralité