Médecine traditionnelle, vers une réglementation

dimanche 27 novembre 2011

Le ministère de la santé veut fédérer les compétences entre les acteurs de la médecine moderne et ceux de la tradipratique. Et ceci en vue d’une meilleure promotion de la santé des populations.

Ce secteur soutient le ministre de la santé Alain Yoda, est parfois investi par des charlatans. Le ministère veut répertorier l’ensemble des praticiens traditionnels, les reconnaître et les faire prêter un serment. Selon les statistiques du ministère de la santé, il existe environ 30 000 tradipraticiens.


Actualités Burkina-ntic

  • Lancement du concours Agrihack Burkina 2018 Voir l'integralité
  • Les dérives actuelles de la coopération internationale et de l’aide au développement Voir l'integralité
  • Recherches universitaires : Aminata Ouédraogo analyse la pratique de l’écriture multimédia dans les médias en ligne burkinabè Voir l'integralité
  • Gouvernance de l’Internet en Afrique de l’Ouest : Les experts veulent définir des actions pour son émergence Voir l'integralité