Dans le monde, l’alcool plus ravageur que le sida

dimanche 27 novembre 2011

Le vendredi 11 février dernier, l’OMS a tiré la sonnette d’alarme sur le nombre élevé de décès dûs à l’alcool. Chaque année, près de 2,5 millions de personnes perdent la vie.

Partant de là, l’organisation affirme que l’alcool tue dans le monde plus que le sida ou la tuberculose.

L’OMS précise que le taux de consommation d’alcool est très faible dans les pays du Maghreb et en Asie du Sud bien qu’élevé dans le reste du monde. Selon les dernières informations disponibles et figurant dans son dernier rapport, l’organisation affirme qu’en 2005 la moitié des hommes et les deux tiers des femmes dans le monde ne consommaient pas d’alcool.

Les taux d’abstinence étaient faibles dans les pays à revenu élevé et à forte consommation. Par contre, les personnes qui boivent dans les pays à fort taux d’abstinence consomment de l’alcool en grandes quantités. L’OMS constate qu’entre 2001 et 2005, dans les Amériques, en l’Europe, dans les régions de la Méditerranée orientale et du Pacifique occidental, la consommation d’alcool était relativement stable. Néanmoins, elle a observé une sensible augmentation en Afrique et en Asie du Sud-Est.

La lutte contre la consommation excessive d’alcool dans le monde est encore balbutiante. Très peu de pays ont des politiques de prévention déclare l’OMS. Seulement 34 pays ont une politique en la matière. L’OMS espère qu’au delà des restrictions sur la commercialisation et la consommation au volant, tous les pays du monde renforceraient leurs lois sur l’offre d’alcool, l’augmentation de la limite d’âge pour l’achat d’alcool et ce afin de réduire les ravages liés à la consommation d’alcool.


Actualités Burkina-ntic