CIA : finies les torture sous Obama

mardi 29 novembre 2011

La Central Intelligence Agency (CIA), ce 9 avril 2009, a affirmé que ces sites, qu’elle n’utilise plus depuis 2006, seront démantelés, conformément aux décrets émis par le président Barack Obama a son arrivée au pouvoir. Léon Panetta, directeur de la CIA a d’ailleurs précisé que les techniques d’interrogatoires musclées seront dorénavant abandonnées, de même que la sous-traitance des interrogatoires aux secteurs privés. Néanmoins, il affirme que la CIA se réserve le droit de détenir des suspects.

Récemment, cette structure a avoué que certains des prisonniers avaient été soumis à des pratiques de tortures draconiennes telles que la privation de sommeil, la simulation de noyade, le maintien dans des positions douloureuses et dans des cellules froides pendant de longues périodes, les gifles a répétition, le manque d’aliments solides, etc. Ces techniques interrogatoires étaient courantes sous l’Administration Bush.

D’ailleurs, elle les justifiait par le fait qu’elle devait obtenir des informations des terroristes ou présumés terroristes afin de protéger le pays. Avec l’air Obama s’ouvre une autre perspective : finies les tortures. L’Administration Obama a également dénoncées ces agissements comme ayant ou étant un facteur encourageant le terrorisme. Elle espère que la duplication des memos sur la torture pendant la période Bush redorera le blason américain au niveau international. Concernant les tortionnaires, dont font partis des médecins, Obama affirme que son administration ne prendra pas de sanctions contre eux pas plus qu’ils ne seront poursuivis. Pour lui, ils ont agissent pour l’intérêt de leur pays. Toutefois, certaines organisations désirent que l’administration Bush soit poursuivie en justice pour torture. Jusqu’à ce jour, la CIA n’a jamais révélé l’emplacement de ses fameuses prisons secrètes ou depuis 2002 elle a transporté prés d’une centaine de détenus.


Actualités Burkina-ntic