Omar Bongo a fini par mourir !

mardi 29 novembre 2011

Le doyen des chefs d’Etat africains, Omar Bongo Ondimba est finalement décédé ce lundi 8 juin 2009 à 14h de suite d’une crise cardiaque. Il souffrait également d’un cancer intestinal et était soigné pour cela à Barcelone en Espagne. Son décès a été confirmé par le premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong.

La confirmation officielle de son décès met fin a une confusion sans précédent car sa mort avait été annoncée dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 juin 2009 puis démentie par le Premier ministre gabonais. Ce dernier avait d’ailleurs assuré dans la matinée du lundi que le président Bongo était bel et bien vivant. Ces propos avaient été même confirmés par les autorités espagnoles.

Omar Bongo, âgé de 73 ans, a passé près de 42 ans au pouvoir. Après la mort du premier président gabonais, Léon M’Ba en 1967, les autorités françaises préfèrent que Albert-Bernard Bongo, son directeur de cabinet et ancien sous-officier de l’armée française dirige le pays bien sure après avoir organisé un semblant d’élection. Ainsi Bongo monte au pouvoir alors qu’il n’avait que 32 ans et crée le Parti démocratique gabonais (PDG).

Omar Bongo est le seul président africain à avoir connu tous les présidents français de la Ve République, c’est-à-dire de Charles de Gaulle à Nicolas Sarkozy. Maillon fort de la France-Afrique, Omar Bongo affirmait que « L’Afrique sans la France, c’est la voiture sans le chauffeur. La France sans l’Afrique, c’est une voiture sans carburant ».


Actualités Burkina-ntic

  • Lancement du concours Agrihack Burkina 2018 Voir l'integralité
  • Les dérives actuelles de la coopération internationale et de l’aide au développement Voir l'integralité
  • Recherches universitaires : Aminata Ouédraogo analyse la pratique de l’écriture multimédia dans les médias en ligne burkinabè Voir l'integralité
  • Gouvernance de l’Internet en Afrique de l’Ouest : Les experts veulent définir des actions pour son émergence Voir l'integralité