Gare routière de Boromo : Agression à tout bout de champ

vendredi 30 décembre 2011

Il faut avoir du courage pour pouvoir résister aux marchands ambulants à la gare de Boromo. Refugié derrière sa vitre, on ne se pose guerre la question sur ce qui nous attend à la descente du car lorsque celui-ci s’arrête dans cette petite ville à mi-chemin entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. A peine le car à l’arrêt que les vendeuses comme une grappe de mouches s’abattent sur les passagers.

Elles harcèlent les passagers avec leurs cuvettes pleines d’oignons, de sésames, de bananes, et autres boissons. Certaines vendeuses sont même insolentes : « Prenez gratuitement d’ailleurs mon sésame si vous êtes intéressé et moi-même si ça vous chante. »
Quelle mesure adopter pour les décourager ? Aucune ne semble efficace face à leur ténacité. Pire, certaines choisissent de vous suivre jusque dans les toilettes si vous y allez.

Ce phénomène est davantage aggravé par ces mendiants de tout âge qui volent souvent les passagers inattentifs. « Waouh, ils sont partis avec mon portefeuille, » s’écrie une dame dans le car. Aucun système de sécurité des passagers n’existe pour le moment à Boromo, il appartient donc à chacun de trouver dans sa vigilance un moyen de préserver la sécurité de ses biens.


Actualités Burkina-ntic

  • Les questions que l’on pose à un pauvre enseignant en début de rentrée, monsieur, ma fille, mon fils a eu son bac. quelle filière est bien ? Voir l'integralité
  • Economie numérique : Bientôt un salon sur le commerce électronique Voir l'integralité
  • Astuces techniques du jour : comment modifier un fichier PDF en word Voir l'integralité
  • Université Ouaga 2 : Les meilleurs étudiants reçoivent des tablettes, dernière génération Voir l'integralité