"Seuls les politiciens malgaches peuvent sauver Madagascar"

mardi 18 juin 2013

La crise politique perdure à Madagascar. Et les propos de la présidente de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT), Atallah Béatrice vient encore de le confirmer. En effet, Atallah Béatrice vient d’affirmer qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle ce 24 juillet 2013.

Pour elle, techniquement, la tenue du premier tour de la présidentielle le 24 juillet est impossible vu le refus des trois candidats contestés, Lalao Ravalomanana, Andry Rajoelina et Didier Ratsiraka, par La Communauté de développement d’Afrique australe, SADC, de se retirer de la course à la présidentielle. Outre cela, la confection du bulletin unique, devant être imprimé en Afrique du Sud, a été suspendue.

Mais comment mettre fin à cette crise qui dévore depuis plusieurs années cette île ? Ecoutez l’analyse de Jean-Paul Adam, Ministre des affaires étrangères du Seychelles, et ancien président de la commission de l’océan indien (COI). Il a, à maintes reprises, travaillé sur le dossier malgache.


Actualités Burkina-ntic