La Revolution d’Octobre 2014 n’a pas enterre l’incompetence

jeudi 13 août 2015

Pour le premier anniversaire de la catastrophe du vol Air Algerie, les familles des disparus sont reunis a Ouagadougou.

Un an. Le 24 juillet 2014, quelque trente minutes apres son decollage, le vol AH 5017, dans le nord du Mali, avec 116 passagers s’ecrase.
Les enquetes ouvertes, concluent, a une succession d’erreurs et d’incompetence : pilotes fatigues, charge de travail tres lourde, changements de plan de trajectoire, difficulte de communication entre l’equipage espagnol et les professionnels burkinabe qui parlent français.

L’avion en miettes propage une onde de choc : le Burkina Faso est effondre. Le monde est en larmes. Mais depuis l’accident, rien de plus : la cooperation avec l’Algerie est penible. Pour l’heure aucune indemnisation pour les proches, meme pas le rapport d’enquete. Pire, les restes des corps ne sont pas encore restitues.

Mais que fait le Burkina Faso pour ses enfants qui ont peri dans ce crash ? Le president Kafando et son premier ministre Zida, ont d’autres soucis : lutter pour conserver leur pouvoir. Et l’interet du peuple qui s’est battu et les ont hisse sur le trone ? S’il y a cacophonie au sommet de l’Etat et au sein de l’armee, c’est bien la faute au Peuple, aux Burkinabe, a chacun de nous.

Le Pouvoir nous appartient et c’est a nous de nous battre pour la garder et obliger, s’il le faut, ces politiciens a devenir des Hommes et femmes d’Etat qui se soucient du bien-etre de leur population, ce peuple engage qui a chasse a mains nues Blaise Compaore et s’etait jure que plus rien ne sera comme avant.
Vivement que cela se concretise.

En attendant, Union de prieres dans la Grace de Wendnam pour le repos des ames des victimes du crash et justice pour tous ceux qui sont injustement tombes par la faute de personnes cupides, et incompetentes.


Actualités Burkina-ntic