Etats-Unis : Un projet de construction de Centre islamique sème la panique

samedi 19 novembre 2011

La "Mosquée du Ground Zéro" provoque la panique parmi les Américains. Même cette expression est loin d’être exacte ou juste, elle réussit néanmoins à rendre les Américains très émotionnels.

En effet, le projet de création d’un centre islamique avec une salle de sports, un restaurant, une piscine, un théâtre et une mosquée est prévu pour être construit à environ 200 mètres de l’ancien site des Twin Towers ou Ground Zéro. D’ailleurs, à l’endroit exact où doit être construit le complexe se trouve déjà une mosquée, lieu où des musulmans depuis 2009 prient sans que cela n’irrite aucun Américain.
Le projet a commencé à diviser les Américains et à engendrer des polémiques lorsque les hommes politiques, notamment les Républicains, campagne sénatoriale oblige, ont affirmé qu’une mosquée sera construite sur les cendres des Twins Tours. Ce qui est loin d’être vrai.

Utiliser les 3000 morts du 9/11 pour faire compagne. Apostrophant Obama, le candidat républicain de la Floride au poste de gouverneur affirme : "M. le président, Ground Zéro n’est pas la place appropriée pour la construction d’une mosquée " et Newt Gingrich, un autre Républicain, de renchérir : " Les Nazis n’ont pas le droit de mettre un signe près du musée de l’holocauste à Washington. Nous n’accepterons jamais que les Japonais érigent un monument près de Pearl Harbor. Et il est hors de question pour nous d’accepter une mosquée près du World Trade Center ".
En novembre prochain, les Américains doivent élire leurs gouverneurs et cela semble bon pour les Républicains et quelques rares démocrates d’utiliser les 3000 morts du 9/11 pour faire compagne. Aussi la fausse idée que l’Islam est autre chose qu’une religion de tolérance et de pardon ne suffit pas à apaiser ces Américains dont l’ignorance n’a d’égale que la désinformation diffusée par les différents médias.
Il y a des mosquées dans la zone du Wall Trade Center où se trouve Ground Zéro. Et même, les Musulmans prient à l’intérieur du Pentagone situé à quelques mètres de l’endroit où le vol 77 heurta un immeuble.
Dans ce concert de désinformation, Rush Limbaugh, un journaliste pro-républicain va même jusqu’a appeler Obama "Imam" et le considérer comme le " Premier président américain musulman ". Pourtant, Obama a eu a affirmé à plusieurs reprises qu’il est chrétien même s’il a eu à passer une partie de son enfance en Indonésie.
D’ailleurs, un sondage par le Pew Research Center montre que près de 70% des Américains croient que Obama est musulman.

Apprendre à connaitre l’autre. Le maire de New York, Michael Bloomberg et son conseil n’ont pas fait d’opposition à la réalisation du projet de construction du Centre islamique. Il est d’ailleurs prévu que des non-musulmans siégeront au sein du comite de pilotage du Centre islamique.
Obama s’étant exprimé sur la question - avant que l’on ne le lui reproche- s’est vu rabrouer par les Républicains. Pourtant, il a simplement affirmé que les Etats-Unis étaient un pays où chacun a le droit de pratiquer librement sa religion.
L’ancien chargé des affaires juridiques auprès de l’administration Bush, Ted Olson dont l’épouse est décédée lors de l’attaque du 9/11, a soutenu Obama dans cette perspective. Pour lui, il est hors de questions " de transformer un acte de haine posé par des extrémistes en un acte d’intolérance contre une religion ".
Le comble est que bon nombre d’Américains savent de l’islam que des actes de terrorisme rapportés par leurs médias. Et cela va de soi pour eux que l’Islam égale terrorisme même si dans les faits, cela est tout autre.
Les responsables du projet du centre islamique n’ont pour l’heure ni confirmer ni infirmer la rumeur qui veut que le projet soit relocalisé dans un endroit loin du Ground Zéro.
Pour l’heure, les alentours de la mosquée sont les QG des journalistes et des manifestants pro ou contre. Cela a été le cas ce dimanche 22 août.


Actualités Burkina-ntic