L’Unesco amorce le printemps palestinien

samedi 19 novembre 2011

L’existence d’un Etat palestinien est en voie de concrétisation. L’Unesco vient de donner le La. Le 31 octobre dernier, la Palestine est devenue le 195e membre de l’Unesco. Et bien évidemment, l’Autorité palestinienne espère adhérer à 16 autres institutions intergouvernementales telles l’Agence internationale de l’Énergie atomique, l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle, l’OMS et l’UNICEF.

Assurément, les efforts d’Israël et des Etats-Unis pour empêcher la reconnaissance de la Palestine, un Etat existant avant l’ONU, et dépouillé de ses terres pour légitimer Israël s’effritent. 107 sur 194 Etats membres de l’Unesco ont permis à l’Autorité palestinienne d’avoir une voix au sein de l’Unesco. 14 étaient contre et 52 se sont abstenus lors des votes et 12 n’ont pas participé à cette 36 session qui a eu lieu à Paris.

En octobre dernier, même la France qui avait affirmé son opposition à l’entrée de la Palestine à l’UNESCO a fait un virement à 180 degré. « La France dit oui. La Palestine a le droit de devenir membre de l’Unesco », a dit Bernard Valero, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. La France abritant le siège de l’Unesco et nouveau maitre de la Libye, son vote en faveur de la Palestine est une façon de se dédouaner de l’ambiguïté de sa politique vis- à –vis du printemps arabe.
Aussitôt après le vote, les Etats Unis réprimandent ont annoncé des mesures de répressions à l’encontre de l’Unesco. Ils se retirent de l’institution. Ils ne verseront plus leur part de financement qui représente 22 % du budget de l’Unesco. Le département d’Etat américain justifie sa décision en affirmant qu’il ne peut financer une agence des Nations unies dont la Palestine est membre tant qu’il n’y a pas d’accord de paix avec Israël.

L’admission de la Palestine étant une reconnaissance implicite de son existence en tant qu’Etat, cette perspective frustre les Israéliens. D’ailleurs, ils ont annoncé le gel de leur contribution à l’Unesco, l’accélération de la colonisation de la Palestine avec la construction de 2 000 logements supplémentaires sur les territoires occupés. Ils considèrent que l’adhésion de la Palestine est loin d’être une victoire car « Il n’y a pas d’état palestinien et, par conséquent, il ne fallait pas en admettre l’adhésion » affirme Nimrod Barkan, l’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU. Pourtant pour Ghassan al-Khatib, porte-parole de l’Autorité palestinienne, l’adhésion de son pays est un succès surtout qu’Israël, souligne-t-il « cherche à détruire le patrimoine culturel et religieux du peuple palestinien. »

Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco a dit sa crainte de voir le budget de son institution déstabilisé :« Il faudra couper des programmes, réajuster l’équilibre de notre budget » avant d’ajouter « Mais ce n’est pas seulement un problème financier, c’est un problème qui concerne l’universalité de notre organisation » car le manque de la subvention financière obligera à la suppression de bon nombre de programmes.


Actualités Burkina-ntic

  • Les questions que l’on pose à un pauvre enseignant en début de rentrée, monsieur, ma fille, mon fils a eu son bac. quelle filière est bien ? Voir l'integralité
  • Economie numérique : Bientôt un salon sur le commerce électronique Voir l'integralité
  • Astuces techniques du jour : comment modifier un fichier PDF en word Voir l'integralité
  • Université Ouaga 2 : Les meilleurs étudiants reçoivent des tablettes, dernière génération Voir l'integralité